Ubi plura nitent in carmine, non ego paucis offendi maculis

Ubisoft a donc décidé de supprimer la nécessité d’une connexion Internet permanente pour utiliser ses jeux.
Deux remarques :

  • Supprimer la nécessité d’une connexion permanente ne signifique pas suppression du système de Gestion des Droits Numérique (GDN), c’est simplement une modification du fonctionnement de celui-ci.
  • La necessité d’une première activation est compréhensible, il s’agit d’un bon moyen d’avoir des chiffres d’installation de ses produits

Ubisoft transforme donc une plaie (le système causait plus de problèmes à l’utilisateur légitime que celui qui utilisant un « crack ») en argument commercial : bravo, joli coup de comm’.
En même temps, la simplification de l’usine à gaz que semblait être ce dispositif permettra à Ubisoft d’économiser quelques euros : bien vu !

Merci Ubi :) Maintenant, nous attendons la sortie du prochain Assassin’s Creed

 

YouTube Preview Image

 

 

Ubi plura nitent in carmine, non ego paucis offendi maculis  : Quand le poème a des beautés, quelques taches ne me choquent pas – Horace