Le Dernier Jour de ma 27ème année

“L’apparence n’est rien ; c’est au fond du cœur qu’est la plaie.” Euripide

En ce 1er jour d’août, qui est aussi par conséquent le dernier jour de ma 27ème année (oui, c’est comme en informatique, l’élément 0 est  le premier élément), cette phrase dite « à méditer » de l’horoscope a atteint son but … elle m’aura rendu pensif.

Certes, il y a fallu d’un rien pour que je ne sois pas ici pour la lire aujourd’hui, après une magnifique gamelle en sortant de la douche hier soir.
Vous voyez les meilleurs bêtisiers d’Inter villes  quand les candidats glissent sur des tapis mouillées pendant de longs mètres, et bien c’est ce que j’ai fait hier en sortant de ma salle de bain, dérapant sur le lino … faisant un ½ salto, voyant passé mes pieds par-dessus ma tête, puis ayant juste un pseudo reflexe reste du judo pour amortir la chute  … c’est alors qu’une fois le contact avec le sol retrouvé, je me suis mis à glisser sur le lino jusqu’à atteindre mon canapé…
Instant qui dure une fraction de seconde mais qui semble durer une éternité (je me souviens encore m’être dit, tu as le droit de tout de péter, mais protège ta tête). Je reconnais que de mourir comme cela aurait été un peu con, même si cela aurait alimenté les stats des savoir-inutile d’@elikxir.
Heureusement, hormis quelques gros hématomes (qui aurait du synthol contre la douleur ?), il ne semble pas y avoir trop de dégâts visibles.

Ce 1er jour d’Août est donc parfait pour faire méditer cette phrase d’Euripide. Il y a un an, j’emmenais une charmante demoiselle à Gare de l’Est prendre un ICE pour l’Allemagne et j’en profitais pour renouveler une dernière fois ma carte 12/25. Cette année, rien de tout cela, je suis définitivement trop vieux pour profiter de ce genre de réductions et la demoiselle a filé loin de moi.
Cette année, le 1er août annonce le fiasco de mes vacances prévues du 7 au 15 à Montpellier … la personne devant m’héberger ne pouvant plus. D’ailleurs, si quelqu’un a besoin de places ou à quelques choses pour me loger vers Montpellier … n’hésitez pas à me contacter.
Cette année, le 1er Aout est amer, il est un peu comme manger du Nutella quand on en a abusé … il est écœurant.

Alors oui, il est facile de sauver les apparences, il est si simple d’avoir l’air dans cette société, mais oui, c’est bel et bien au fond du cœur qu’est la plaie, mais c’est aussi là qu’est MA vérité.

Alors oui demain, je rentre dans le club des 27. Alors oui demain, je tourne une page.
Nombreuses sont les lignes encore floues, mais je sais ce que je veux, et ce que je ne veux plus.
Alors plutôt que de prier Sainte RITA, plutôt que de me laisser faner jour après jour, perdre ma passion, ma folie, ma flamme…  je vais changer totalement mon univers, je suis prêt à découvrir un nouveau Monde… je veux savoir …

YouTube Preview Image

 

Tout ce que tu fais, je le ferai.
Apprends-moi ce que je n’ connais pas !
Tout ce que tu sais n’est rien encore pour moi.

Il y a tant de choses à savoir,
Semblant si près, pourtant si loin.
Je me vois comm’ les autres me voient,
Mais il y a quelque chose plus grand là-bas…

Je veux savoir, montre-les-moi,
Ces étrangers qui seraient faits comme moi.
Apprends-moi, montre-les-moi,
Ces inconnus qui seraient pareils à moi.

Tout ces mouv’ments, tous les gestes qu’elle fait,
Me font des frissons dans le corps.
Pourquoi je sens ce besoin d’être toujours près d’elle ?

Toutes ces émotions nouvelles
D’un monde nouveau loin, très loin d’ici.
Au-delà des arbres et des nuages,
Je vois devant moi un autre horizon.

Je veux savoir, montre-les-moi
Ces étrangers qui seraient faits comme moi.
Apprends-moi, montre-les-moi
Ces inconnus qui seraient pareils à moi.

Viens voir ce monde qui est le mien.
Il est plus beau que dans tes rêves.
Ressens-tu ce que mon coeur ressent pour toi ?
Prends ma main, vers ce monde que je veux voir

Je veux savoir, montre-les-moi
Ces étrangers qui seraient faits comme moi.
Apprends-moi, montre-les-moi
Ces inconnus qui seraient pareils à moi.
Je veux savoir !