G+: Dessine-moi un cercle.

 

Google Plus, le nouveau service lancé par Google en « test » en fin de semaine dernière ne finit plus de me surprendre.

Et quand je parle de surprise, celle-ci m’est plutôt agréable, même si il y a toujours un bémol.

 

 

 

Commençons par la première réussite : l’interface.

En effet, par moment certains produits exceptionnels  techniquement tombent dans l’oubli à cause d’une interface trop difficile à maitriser (Google Wave), alors que des produits beaucoup plus à la traine technologiquement fonctionnent grâce à la simplicité de leur usage (vous voyez tous de ce qui je veux parler).
Et bien avec +, Google réussit un coup de maitre. L’interface est simple, intuitive, aisée à manipuler et le détail qui tue pour toute personne ayant bossé dans l’informatique : jolie.
Les petites animations quand vous faites  certaines actions  donnent une impression de copie soignée même si l’interface n’est pas exempte de bugs.
L’interface de G+ est donc un atout important pour participer à l’adoption de ce nouveau service par les utilisateurs.

Poursuivons par la killer-feature : les cercles.

Ces cercles où vous classez vos contacts constituent la fonctionnalité qui est le nerf de la guerre de G+. Vous placez vos contacts dans des cercles, vous partagez vos données par rapport à un ou plusieurs de ces cercles et vous captez la donnée par rapport à ces même cercles.  En somme, les cours de patatoïdes de maths de vos années collège prennent tous leurs sens. Nous sommes dans la fluxification de l’information.
L’info devient disponible dès que l’émetteur et le récepteur sont interconnectés par certains de  leurs cercles (je suis certains que les personnes qui ont pensé ce système jouent à Portal).
Et là, où nous allons voir la puissance restante de l’être humain sur la machine … c’est la manière avec laquelle chacun va organiser ses cercles jusqu’à trouver le classement le plus pertinent en fonction de son utilisation de l’outil, sachant que vous avez un flux global, et un flux par cercle. Chacun est alors  libre de tester, expérimenter pour arriver à trouver la classification qui lui convient le mieux, et en la partageant, récoltera certainement quelques +1 :)

Digressons par quelques autres features : +1,  Video …

Il fallait bien que la mode à qui a la plus grosse quequette, pardon à pertinenter l’information soit disponible à l’instar de l’iLike de Facebook, Google a intégré son +1.
Buzz est aussi présent, ce qui lui permettra surement de survivre quelques mois de plus avant d’être refondu.
Le chat Video est en revanche très intéressant. Une petite conférence en visio avec vos amis, pas de problème. Facebook devrait réagir dans les prochains jours par rapport à cette fonctionnalité qui peut paraitre inutile mais qui se révèle très rapidement indispensable.

Terminons par le bémol : centralisation et sécurité.

Comme le ton de mon petit billet doit vous le suggérer, j’apprécie ce  G+ sauf que …
Le niveau d’intrusivité de cet outil est total. Il est capable d’aller vous chercher des contacts dans vos carnets d’adresse gMail, gTalk pour vous les suggérer  (sympa d’avoir mon ex proposée à toutes les pages ou presque).
Un tel service poursuit la centralisation de vos données vers un seul et unique prestataire. Cela pourrait donc tourner à la prise d’otage (changements de conditions ou moyen de pressions sur certains opérateurs ou fournisseurs de service) et/ou au carnage si Google se révélait avoir des problèmes techniques. J’ai cru rêver en voyant des Google Is Too Busy au lancement du produit.
La sécurité des données personnelles, comme toujours est  inconnue. Certes, G+ fournit des outils pour vous permettre de jauger votre visibilité, mais certains doutes subsistent, d’autant que le produit étant jeune, il ne doit pas être exempt de multiples failles.
Enfin, j’ai été étonné de ne pas voir de pub …

Je conclurais ce billet en remerciant Google d’avoir faire ce G+. C’est un beau bébé. Maintenant, je resterais méfiant pendant la croissance de celui-ci et son arrivé à maturité, car autant la surprise a été bonne, autant elle peut laisser présager des fonctionnalités et possibilités beaucoup moins réjouissantes. Wait & See … en attendant, trouvons comment utiliser efficacement ces cercles ^^

/EOF